« Tous les articles

Obsession Religieuse: Quand les TOC se mêlent à la religion et à la foi

De nombreuses personnes pensent à tort que tous les gens souffrant de Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC) se lavent excessivement les mains ou vérifient sans cesse que la porte est bien verrouillée. En réalité, il existe de nombreux sous-types de TOC. Dans cette série d’articles, Kevin Foss, MFT au ‘OCD Center of Los Angeles’ détaille l’Obsession Religieuse, une forme de TOC focalisée sur la religion, la moralité, et l’éthique. Partie 1 d’une série de 4 articles.

Scrupulosité OCD

L’une des premières références aux Troubles Obsessionels Compulsifs (TOC) date de 1691 dans un sermon de l’évêque John Moore de Norwich, dans lequel il parlait d’hommes et de femmes submergé.e.s de pensées indésirables, et tourmenté.e.s par une culpabilité et une honte dues à ce qu’il décrivait comme une “mélancolie religieuse”. Les prêtres avaient remarqué que certains pratiquants se confessaient plusieurs fois par jour, et confessaient à chaque fois les mêmes pêchés, par peur d’être soumis au jugement divin ou à la damnation éternelle. Une fois leur pénitence et leur absolution effectuée, ils n’obtenaient qu’un court moment de répit, puis leurs préoccupations revenaient en force.

Nous savons désormais que ces croyants souffraient en réalité d’une forme de TOC connue sous le nom d’“Obsession Religieuse.” Des croyants de toutes religions à travers le monde sont hantés par le doute, la culpabilité, et une anxiété s’attaquant à ce qui leur est le plus cher – leur foi. Les personnes souffrant d’Obsession Religieuse sont tourmentés par la peur d’être fautives sur le plan religieux, moral, ou éthique. Elles ont peur non seulement de ne pas vivre suffisamment en accord avec leurs valeurs spirituelles, mais aussi que ce manquement soit une offense directe à Dieu.

En Quoi l’Obsession Religieuse est Différente des Autres Formes de TOC

Certains types de TOC, bien que pénibles et déroutants, se concentrent sur des pensées très éloignées des valeurs, des convictions et du caractère de l’individu qui en souffre. Par exemple, l’enseignant atteint de Phobie d’Impulsion (Harm OCD) qui craint de soudainement devenir un meurtrier, ou l’étudiant atteint de TOC Homo (Gay OCD) qui remet en question en permanence son orientation sexuelle, peuvent à un moment donné reconnaître que leurs obsessions sont totalement en contradiction avec ce qu’ils sont – avec leurs vraies valeurs et convictions.

Mais ce n’est pas le cas pour ceux qui souffrent d’Obsession Religieuse, car ils diraient qu’il n’y a rien de plus central pour eux, en fait, rien qui définisse plus clairement le but principal de leur vie que leurs croyances spirituelles et leurs pratiques religieuses. Pour ceux qui souffrent d’Obsession Religieuse, le contenu des pensées est douloureux car il touche ce qui leur est le plus cher. Pire encore, dans de nombreuses religions, remettre en question la doctrine ou l’ensemble des convictions peut être considéré comme un défi à la foi elle-même et à un acte d’apostasie.

Une question qui revient souvent lors d’entretiens lors de l’évaluation de clients souffrants d’Obsession Religieuse est la suivante: “Comment savoir s’il s’agit bien d’Obsession Religieuse, et non pas d’un réel péché, d’un manque de foi, ou bien même d’une attaque démoniaque ?” La réponse à cette question se trouve dans l’intensité de l’attention portée par le client au perfectionnisme. Il y a une grande différence entre être convaincu par sa foi et être dévoué à ses valeurs et convictions, et passer un temps et une énergie excessives à tenter de suivre à la lettre certaines règles ou doctrines, tout en ignorant complètement certaines autres règles qui pourraient en fait être plus importantes.

D’un Autre Côté… En Quoi l’Obsession Religieuse est Similaire aux Autres Formes de TOC

Bien que l’Obsession Religieuse puisse au premier abord paraître complètement différente des formes plus classiques de TOC, les personnes souffrant d’obsessions concentrées sur la religion ou les valeurs morales ou éthiques sont soumises au même Cycle Obsessif Compulsif que les autres personnes souffrant de TOC – obsession, anxiété, compulsion, et soulagement / renforcement.

Pour un individu souffrant d’Obsession Religieuse, un épisode anxieux peut être déclenché par toute pensée, image, sensation, endroit ou personne qui rappelle l’obsession. Par exemple, croiser une personne attirante à l’église peut déclencher des pensées de nature sexuelle, qui à leur tour peuvent mener à un désir obsessif de “défaire” afin de redevenir pur, saint et “propre”. Si la personne scrupuleuse maintient une conviction exagérée selon laquelle les pensées lubriques aboutiront automatiquement à une condamnation éternelle, le cycle commence.

Comme dans toutes les formes de TOC, les pensées obsessionnelles religieuses prennent souvent la forme de questions «Et si…», telles que «Et si je pêchais» ou «Et si je ne croyais pas réellement en Dieu»? Dans certains cas, les pensées peuvent être de nature un peu plus irrationnelle, telles que «Et si, rien qu’en regardant cette femme, j’avais accidentellement caressé ses seins»? Au lieu de reconnaître la pensée pour ce qu’elle est (juste une pensée), le client y répond comme si c’était un fait établi.

Les Symptômes de l’Obsession Religieuse

Les personnes souffrant d’Obsession Religieuse ont des normes strictes en matière de perfection religieuse, morale et éthique. Par exemple, s’ils sont pris au pied de la lettre, certains passages de la Bible et d’autres textes religieux peuvent porter un sens très lourd en terme de condamnation. En respectant scrupuleusement ces versets religieux, l’individu souffrant d’Obsession Religieuse éprouve non seulement une intense culpabilité, mais aussi une inquiétude face à la menace d’une punition éternelle pour avoir enfreint ces préceptes religieux. Bien que n’ayant pas fait le choix d’être sujet à ces obsessions (les pensées de TOC étant à la fois intrusives et non désirées), l’individu souffrant d’Obsession Religieuse ressent le besoin impérieux de prendre toute mesure compulsive qui offre la promesse d’un soulagement.

Obsessions Courantes de l’Obsession Religieuse

Les obsessions peuvent inclure toute pensée ou image mentale vécue par l’individu comme preuve d’un manquement religieux, moral ou éthique, notamment:

  • Pensées répétitives portées sur le fait d’avoir commis un péché
  • Préoccupation exagérée avec la possibilité d’avoir blasphémé
  • Crainte excessive d’avoir offensé Dieu
  • Attention excessive accordée à la perfection religieuse, morale et/ou éthique
  • Peur excessive de ne pas être suffisamment dévolu à Dieu
  • Peurs répétées d’aller en enfer / d’être soumis à la damnation éternelle
  • Préoccupation portée sur l’idée que son comportement puisse condamner un être cher à l’enfer
  • Pensées sexuelles non désirées impliquant Dieu, Jésus ou une personnalité religieuse telle qu’un prêtre
  • Images mentales indésirables telles que Satan, 666, l’enfer, relations sexuelles avec le Christ, etc.
  • Peur excessive d’avoir agi à l’encontre de ses propres valeurs morales ou éthiques

Compulsions Courantes de l’Obsession Religieuse

Pour l’individu souffrant d’Obsession Religieuse, on peut définir comme une compulsion toute pensée ou action délibérée cherchant à neutraliser ou réduire le sentiment de culpabilité, la souffrance émotionnelle ou l’anxiété. Comme pour toutes les formes de TOC, les compulsions de l’Obsession Religieuse peuvent être classées en quatre catégories:

  • Compulsions comportementales ouvertes
  • Comportements d’évitement
  • Comportements qui cherchent à se rassurer
  • Compulsions mentales

Pour certaines personnes souffrant d’Obsession Religieuse, les compulsions peuvent prendre la forme de confessions répétées de pensées ou d’actions. Certains confessent même des actions qu’ils/elles n’ont pas réellement réalisées, des pensées qu’ils/elles n’ont pas réellement eues, ou toute autre chose qu’ils/elles considèrent comme “inacceptables” – en gros des confessions “juste au cas où”. Pour certain.e.s autres, se laver les mains ou se doucher plusieurs fois (ou plusieurs centaines de fois !) peut être une façon de se purifier l’âme de façon symbolique. De même, l’évitement de certains lieux déclencheurs d’angoisse, comme les lieux de culte ou les cérémonies religieuses, est une tactique compulsive souvent utilisée dans le but de repousser tout risque de culpabilité ou d’anxiété. Paradoxalement, ces efforts augmentent quasiment toujours les émotions indésirables. Comme avec toute compulsion, le soulagement temporaire obtenu ne fait que renforcer la pensée obsessionnelle et perpétue le cycle obsessif-compulsif.

Exemples de compulsions courantes:

  • Confessions ritualisées et répétées (auprès d’une figure religieuse comme un prètre et/ou d’amis ou membres de la famille)
  • Recherche de rassurance sur des comportements ou des pensées liés à la religion, à la morale, à l’éthique ou aux valeurs
  • Prière excessive ritualisée et/ou lecture de la Bible ou autres textes religieux
  • Répétition de certains verset de la Bible ou autre textes religieux
  • Revue mentale d’actions passées et/ou de pensées dans le but de se prouver à soi-même qu’on n’a pas commis de péché ou agi d’une manière immorale, contraire à l’éthique ou à sa foi
  • Tentatives ritualisées de “défaire” certaines actions perçues comme péchés ou transgressions, dans le but de les annuler
  • Actes d’abnégation excessifs (par exemple le don de sommes d’argent importantes, ou d’autres richesses matérielles)
  • Évitement de certaines situations par crainte qu’une obsession religieuse se déclenche (par exemple: l’église, le temple, la mosquée, la prière, les films où le diable est mentionné, la romance)
  • Évitement de certains objets que l’on associe à l’immoralité ou au pêché (par exemple: certains vêtements, certains chiffres)
  • Conclure des accords avec Dieu pour éviter la damnation éternelle (ou simplement pour réduire le sentiment actuel d’anxiété et d’inconfort)

Traitement de l’Obsession Religieuse

Le traitement de d’Obsession Religieuse peut être difficile car il oblige les clients à prendre des risques en défiant leurs peurs. Comme pour toutes les formes de TOC, la méthode thérapeutique la plus efficace contre l’Obsession Religeuse est la Thérapie Cognitive Basée sur la Pleine Conscience (TCBPC), avec un fort accent mis sur l’Exposition avec Prévention de la Réponse (EPR). Cette approche thérapeutique repose sur trois techniques principales:

  • Pleine conscience – aider le client à apprendre à accepter et accueillir l’existence de pensées non désirées, sans réagir excessivement par des comportements compulsifs ou des comportements d’évitement
  • Restructuration cognitive – le client apprend à remettre en cause efficacement et systématiquement l’exactitude et l’importance de ses pensées non désirées et déformées.
  • Thérapie comportementale – mettant l’accent sur l’Exposition avec Prévention de la Réponse (EPR), technique où le client reproduit intentionnellement les pensées et les situations qui génèrent son anxiété et déclenchent ses épisodes obsessifs-compulsif, tout en en n’ayant aucun comportement compulsif ou d’évitement. Une variante de l’EPR appelée exposition imaginaire peut également être extrêmement utile pour faire face à l’Obsession Religieuse. L’EPR peut être difficile, car elle oblige le client à avoir l’impression de commettre un sacrilège, ou de mettre en danger sa foi. Mais à long terme, l’EPR aide le client à réduire ses réactions indésirables (réactions compulsives et évitement), et lui permet de vivre sa foi librement et avec plus d’authenticité.

L’Obsession Religieuse à Travers les Religions

Il convient de noter que l’Obsession Religieuse n’est pas portée sur une religion en particulier: elle adapte son message de doute aux croyances et pratiques spécifiques de la personne qui en souffre. En outre, le strict respect des principes des diverses religions peut parfois même inhiber le progrès thérapeutique du client. Voici quelques exemples de la façon dont l’Obsession Religieuse peut se manifester dans certains systèmes de croyances et de la manière dont le traitement peut être compromis en raison d’une interprétation trop stricte des enseignements religieux. Il ne s’agit en aucun cas d’une liste exhaustive, mais plutôt de fournir au lecteur une explication de base sur la manière dont le strict respect des textes religieux peut compliquer la manière dont l’Obsession Religieuse est vécue et traitée.

Christianisme

Le catholicisme et le protestantisme partagent tous deux le Nouveau Testament et ses messages de pureté et d’observation de diverses règles et doctrines qui, pour beaucoup, s’avèrent douloureuses et semblent impossibles à respecter à la lettre. Par exemple, dans l’Évangile selon saint Matthieu, verset 5:28, Jésus déclare: «Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.» Si l’on étend ce verset à l’homme et à la femme, hétérosexuel ou homosexuel, le message est qu’on ne doit jamais avoir de pensée de nature sexuelle dirigée vers quelqu’un d’autre à part notre conjoint, ce qui est quasiment impossible.

Judaisme

Les livres de lois du judaïsme contiennent 613 commandements, et chacun d’entre eux peut constituer un obstacle pour quelqu’un souffrant d’Obsession Religieuse. De plus, le judaïsme est traditionnellement à la fois intellectuel et spirituel dans la façon dont il est pratiqué et vécu. Beaucoup considèrent que discuter de l’interprétation et poser des questions font partie du processus de recherche de la “vraie” voie de la foi. De ce fait, accepter l’ambiguïté, qui est un principe fondamental de la Thérapie Cognitive Basée sur la Pleine Conscience, peut être considéré comme un affront à la foi elle-même.

Islam

Comme beaucoup d’autres religions, la théologie islamique inclut le «Sheitan», un personnage diabolique qui «murmure» des pensées de doute et encourage les hommes et les femmes à pécher. Les personnes de toutes confessions, y compris l’islam, ont des pensées intrusives qui les rendent mal à l’aise, et elles essayent parfois de supprimer ces pensées indésirables. Mais les pensées qui nous passent par la tête échappent dans une large mesure à notre contrôle, et tenter de réprimer nos pensées est voué à l’échec. Cela dit, demander à un musulman souffrant d’Obsession Religieuse de laisser les paroles du Shaitan demeurer dans ses pensées, ou d’approcher intentionnellement certains de ces chuchotements, peut être interprété comme une atteinte à sa foi.

Mormonisme

De la même façon que dans les autres formes de christianisme, les mormons ressentent une forte obligation de rester «purs”. Le verset 12:14 du livre d’Alma indique: «Car nos paroles nous condamnerons, oui, toutes nos œuvres nous condamnerons.» Ainsi, non seulement un mormon souffrant d’Obsession Religieuse se bat sans relâche pour contrôler ses actions, mais même ses pensées le/la «condamneront». Notre expérience dans le traitement des clients mormons a montré que la répression de pensées peut constituer un obstacle majeur au progrès thérapeutique. Aider un mormon sujet à l’Obsession Religieuse à apprendre à accepter et accueillir l’inévitable présence de pensées indésirables peut donc être un véritable défi.

Pour les client atteints d’Obsession Religieuse, le traitement peut être délicat. Le thérapeute doit créer un environnement accueillant et délicat pour que le client puisse défier ses pensées sans empiéter sur le fondement de ses croyances religieuses. En bref, une thérapie efficace doit remettre en question l’importance et le sens d’aspects spécifiques de leur foi afin d’honorer et de préserver leurs croyances dans leur ensemble. La thérapie avec un psychothérapeute spécialisé en Thérapie Cognitive Basée sur la Pleine Conscience pour les TOC, et qui comprend la nécessité de cet équilibre, est essentiel. De même, éduquer le thérapeute sur les subtilités de sa religion aidera les personnes souffrant d’Obsession Religieuse à mieux remettre en question leurs TOC tout en étant confiants en leurs croyances. Les prochains épisodes de cette série exploreront ces questions, ainsi que les techniques spécifiques utilisées dans le traitement de l’Obsession Religieuse.

Spiritualité New Age

Certains croient qu’éviter la religion organisée conventionnelle et adopter des pratiques «New Age» peut aider à forger une connexion spirituelle sans les exigences ou les rituels des croyances traditionnelles. Mais la spiritualité «alternative» présente ses propres défis pour ceux qui ont de la scrupulosité. Le Secret et d’autres philosophies New Age soutiennent la «pensée positive» et la «loi de l’attraction» comme moyen d’attirer littéralement la richesse et de créer la vie que l’on désire. Nous avons traité de nombreux clients qui croient aux principes adoptés dans ces philosophies qui ne sont tout simplement pas disposés à se soumettre à la TCC. C’est leur conviction que créer et expérimenter intentionnellement des pensées indésirables créera l’énergie même par laquelle ces pensées se réaliseront.

Pour ceux qui ont de la scrupulosité, le traitement peut être délicat. Le thérapeute doit créer un environnement accueillant et sensible pour que la personne scrupuleuse conteste ses pensées déformées, sans empiéter sur le fondement perçu de ses croyances religieuses. En bref, une thérapie efficace doit remettre en question l’importance et la signification d’aspects spécifiques de leur foi pour honorer et préserver leur croyance globale. Le traitement avec un psychothérapeute spécialisé dans la thérapie cognitivo-comportementale basée sur la pleine conscience pour le trouble obsessionnel-compulsif et qui comprend cet équilibre est essentiel. De même, éduquer le thérapeute sur les subtilités de sa foi spécifique aidera les personnes souffrant de scrupulosité à contester plus adéquatement leur TOC tout en se sentant confiant dans leurs croyances. Les prochains épisodes de cette série exploreront ces problèmes, ainsi que les techniques spécifiques utilisées dans le traitement de la scrupulosité.

Kevin Foss, MFT, _est un psychothérapeute agréé au OCD Center de Los Angeles , une clinique externe privée spécialisée dans la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) pour le traitement du trouble obsessionnel-compulsif (TOC) et des affections connexes.

Vous pourriez aussi aimer

Vous souhaitez apporter une amélioration à la traduction d'un article ? Contactez-moi